Nous avons tous vécu depuis notre enfance, des moments difficiles qui ont duré un instant ou bien des années.

Ceux que nous avons traversés entre la naissance, voire même la conception, et l’âge de 7 ou 8 ans vont s’inscrire dans la structure de notre personnalité. Les évènements difficiles vécus ensuite ne seront que la répétition du vécu de ces premières années. Ces passages de vie ont laissé dans notre corps émotionnel des mémoires qui vont rester actives tant que nous ne les aurons pas supprimées. Les connaître ne suffit pas toujours.

Celles-ci vont se manifester à nous au travers des malaises de notre corps (la maladie commence dans le mental) mais aussi de notre vie, à travers nos rencontres, nos manques, nos frustrations, nos comportements, et cela de manière répétitive, jusqu’à ce que nous les détections.

3en quoi cela...

 

De même, nous pourrons les retrouver au travers des attitudes de nos enfants, jusqu’à ce que nous ayons stoppé le processus en les supprimant.

C’est grâce à la répétition de ces schémas limitatifs que nous allons enfin repérer ces mémoires qui nous maintiennent enfermés dans un conditionnement que nous prenons, bien souvent, pour notre réalité.

Une fois vues, ces informations de souffrance vont être effacées, libérant ainsi beaucoup d’espace et d’énergie dans nos vies.

Et c’est ainsi que réapparait le programme initial de notre véritable identité qui lui, n’a jamais disparu.

Un magnifique voyage à la découverte de soi …